[confinement] Entretiens professionnels

[à DRH] Monsieur,

Nous nous étonnons qu’une campagne d’entretiens professionnels puisse avoir lieu en pleine épidémie de coronavirus alors que presque tous les personnels sont confinés et en télétravail.  

Selon la DRH l’entretien annuel doit être un moment « privilégié et convivial » entre les salarié·es ou fonctionnaires et leurs responsables. Il en va de même pour l’entretien de carrière. 

Pour Sud ces conditions de convivialité ne sont aucunement réunies : 

  • Stress quotidien et croissant dû au contexte sanitaire ; 
  • Présence des enfants, des conjoints, confinés dans l’appartement ; 
  • Conditions de travail souvent précaires, manque de place ; 
  • Ordinateurs, liaisons internet, fonctionnant mal et ne permettant pas une bonne procédure dématérialisée ; 
  • Voire pour certains, absence d’informatique personnelle ; 
  • Beaucoup utilisent leur téléphone personnel, impropre à la tenue d’un entretien professionnel ; il appartient aux responsables hiérarchiques de respecter et de faire respecter la vie privée ; 
  • Ces supérieur·es sont d’ailleurs également stressé·es  par le travail en cours, la gestion du télétravail et du matériel de chacun·e. Elles, ils mettent la pression quotidiennement sur leurs équipes pendant qu’ils, elles subissent les pressions de leur n+1, etc,  jusqu’au Président à qui il faut plaire coûte que coûte et sans respect de la base. (Cela continue depuis notre précédent courrier, à la DET, à la DE par exemple). 

Le respect du calendrier des entretiens professionnels est-il l’urgence du moment ?

En effet, cet échange risque fortement d’être pollué : que savons-nous de la durée du confinement ? Comment allons-nous reprendre le travail ? Comment, dans toutes ces incertitudes fixer des objectifs individuels, alors que nous ne savons pas quels seront les impacts de la pandémie  sur l’avenir de l’établissement ?

En outre, vendredi 26 mars, lors de la conférence téléphonique entre les organisations syndicales et l’administration du ministère de la culture, la secrétaire générale a confirmé que les entretiens professionnels étaient reportés.

C’est pourquoi, et à la demande de nombreux salarié·es, nous vous demandons de suspendre rapidement cette campagne, de suspendre aussi la prise de rendez-vous puisque nous ne connaissons pas la fin du confinement, et de reprendre les rendez-vous progressivement au retour du confinement. Nous vous demandons aussi de permettre à celles et ceux qui ont déjà fait leur entretien de le prolonger s’ils le souhaitent à ce moment-là.

En espérant une rapide réponse, veuillez agréer, Monsieur, l’expression de nos cordiales salutations.

Les délégué·es Sud Culture Solidaires Universcience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.