Le mouvement social n’est pas en panne

Samedi 1er et dimanche 2 novembre 2014, une panne d’électricité a affecté une importante partie de la Cité des sciences et de l’industrie. La Cité a été suffisamment affectée pour que l’évacuation du public soit décidée, et qu’elle se déroule comme elle a pu : pas de procédures, pas de listes à jour, début de panique dans les ascenseurs… en panne, oubli du CHSCT et de nombreux salariés…

Pour éviter la panique dans le noir, la direction a d’abord décidé de ne pas diffuser de message sonore, le personnel priant les visiteurs de regagner la sortie.

La direction, friande de papier, n’a pas su éditer une information à distribuer aux visiteurs de samedi soir et de dimanche matin : il fallait expliquer la cause technique et la procédure de remboursement des billets. Le stock de papier déjà imprimé donnait comme explication « un mouvement social » comme si le personnel était sans arrêt en grève et comme s’il n’y avait jamais de problème technique.

D‘une part, la direction pourrait s’excuser publiquement auprès des visiteurs et auprès du personnel
de cette information calomnieuse. Elle s’est contentée de qualifier la chose de malencontreuse. Si la
direction distribue des informations non réfléchies, le personnel ne se résout pas à la grève sur un
coup de tête.

D‘autre part, le technicien de la sous-traitance présent ce jour férié n’a pas pu identifier la panne et son collègue d’astreinte arrivé sur les lieux ne connaissait pas les installations.  Cela n’est pas étonnant et pose la question une fois de plus des prétendues économies faites sur les marchés de la sous-traitance, la logique du moins disant, des prix cassés et les conséquences sur la sécurité, la maintenance du bâtiment, les conditions de travail des salariés sur le site.

En attendant une réorganisation digne de ce nom, qui intègre la ré-internalisation de nombre de services confiés à la sous-traitance, la section Sud-Culture-Solidaires exige que la direction fasse un démenti public – dans la presse- de l’information mensongère qu’elle a diffusé concernant la cause de la fermeture de la Cité des sciences ce week-end.

Et des excuses au personnel, qui lui garde un mouvement social en réserve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *