Nos voeux à Claudie Haigneré, présidente d’Universcience

Madame la Présidente,
Vous nous rassemblez aujourd’hui pour nous présenter vos voeux.
Permettez que nous vous adressions les nôtres : nous espérons sincèrement que vous y répondrez, même si notre demande en octobre d’une communication d’urgence sur le projet collectif et le recentrage budgétaire est restée lettre morte.
Votre seule réponse aux attentes des personnels consiste pour le moment à présenter un EPRD 2013 limité à l’énumération de restrictions budgétaires, sans visibilité à long terme, sans projet, et à accepter que se pérennisent à la Cité, comme au Palais, des pratiques sociales qui entraînent la ruine de nos missions et brisent les femmes et les hommes qui travaillent au service de nos publics.
Salariés et agents d’Universcience, personnels de la sous-traitance – nettoyage et gardiennage -, prestataires des sociétés extérieures, salariés des associations : tous et toutes sont durement touchés par vos partis pris organisationnels et fonctionnels consolidés par vos arbitrages financiers.
Partagez-vous nos souhaits pour 2013 ?

RETROUVER NOS MISSIONS
En acceptant la gouvernance de la CCSTI, Universcience est au centre d’un conflit d’intérêt et aux prises avec un surcroît d’activités, sans ressources humaines et financières adéquates. Plus grave, elle cautionne ainsi le désengagement de l’État envers le Palais, la Cité et tous les acteurs de la culture scientifique.
Dans le même temps, Universcience et nos tutelles bradent les mètres carrés de la Cité et du Palais à Apsys et à la RMNGP.
Enterrés notre mission culturelle, le partage des connaissances, le débat citoyen, la science pour tous… ?

PRESERVER NOS RESSOURCES ET NOS COMPETENCES

AU PALAIS DE LA DECOUVERTE
Universcience aura mis un peu plus de 2 ans pour achever le Palais. La ville de Paris a vendu à l’État le terrain occupé par le Grand Palais. La RMNGP a désormais les coudées franches pour mener à bien ses travaux qui vont entraîner la fermeture prétendument temporaire du Palais de la découverte, le transfert de 250 personnes à la Cité, la destruction de son patrimoine…

A LA BIBLIOTHEQUE
La Cité a laissé péricliter la seule médiathèque scientifique de France ouverte à tous, des chercheurs aux enfants. Après avoir attendu la réorganisation en 2008, la refonte en 2010, puis le rapport de l’inspection de la Culture et des bibliothèques en 2011, les 130 salariés de la BSI s’attendent aujourd’hui au pire. Les salariés sont « en solde », les autres directions viennent faire leur marché !
Sans parler des incertitudes qui pèsent sur les conférences, la webTV, les cinémas…

MAINTENIR EN EMPLOI LES 67 SALARIES DU NETTOYAGE
En retenant Deca France IDF pour son marché de nettoyage, Universcience ne pouvait ignorer que cette société figurait sur la liste rouge des entreprises n’ayant rien fait contre le stress au travail, et que sa situation financière était déjà précaire en 2010.
En cessation de paiement depuis octobre 2012, la société Deca France IDF est en situation de
redressement judiciaire. En cas de liquidation judiciaire 67 personnes risquent de perdre leur emploi (jugement en février 2013). Rappelons que ces salariés, dont certains travaillent à la Cité depuis près de 20 ans, ont dû accepter cet employeur (mal) choisi par Universcience.
À Universcience aujourd’hui d’assumer ses responsabilités et de garantir le maintien de leur emploi à la Cité.

Madame la Présidente, si vous partagez ces voeux – ce dont nous ne pouvons douter – quels moyens donnez-vous à l’EPPDCSI pour les réaliser ?

Une réflexion au sujet de « Nos voeux à Claudie Haigneré, présidente d’Universcience »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *