L’accord, tu le signes ou tu disparais !

logo Sud Culture Approuvé

En ne signant pas l’accord de substitution le 30 mars dernier, Sud Culture a été la seule organisation syndicale à refuser de cautionner :
un accord dont les règles d’application sur le temps de travail n’avaient pas été négociées (et ne le sont toujours pas) et qui s’applique aujourd’hui sur le dos des plus mal lotis (PPH, fonctionnaires, temps partiels…) ;
un accord global qui incluait d’autres négociations (grille de classification, mutuelle, égalité professionnelle, GPEC…) reportées à plus tard !
un accord qu’il fallait donc signer pour pouvoir participer aux négociations suivantes !!!

En n’apposant pas sa signature au bas de ces petites malhonnêtetés bien accordées, Sud Culture n’a donc plus le droit de valider un accord qu’il jugerait favorable aux salariés.

Avec cette entourloupe, la direction tente donc de vous faire croire que Sud Culture est hostile à tout accord. Une manœuvre entre amis qui permet de discréditer un syndicat représentant 20 % des salariés !

Tel a été le cas dernièrement où, face à une nouvelle proposition de l’AG2R sur la prise en charge des frais d’obsèques des salariés, la direction, bien que nous conviant à assister aux négociations, nous ainterdit de signer cet accord que nous approuvons.

C’est pourquoi nous apposerons un tampon « approuvé » ou « refusé » sur les accords, afin que chacun sache quel était l’avis de Sud Culture Solidaires.
Lire l’accord « approuvé » (pdf) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *