L’intéressement comme système d’auto-exploitation

La direction vient d’obtenir la signature de deux syndicats sur cinq pour mettre en place sa politique d’intéressement sur trois ans. Un accord qui exclut les fonctionnaires d’Universcience.

Pourquoi n’avons-nous pas signé ?

L’intéressement est un moyen d’instaurer la culture de la performance et de la compétition, l’obsession des objectifs à remplir selon des critères plus ou moins subjectifs, en créant plus de concurrence entre les services, en faisant travailler les personnels de plus en plus, invités à faire mieux ( ?) avec moins de moyens, avec des équipes réduites, condamnées à prendre en charge les missions de ceux dont le poste a été déplacé ou n’a pas été remplacé. Et nos collègues fonctionnaires, qui n’ont pas droit à l’intéressement, seront quand même soumis aux objectifs.

Le travail s’intensifie, les conditions de vie au travail se détériorent et la qualité du service rendu au public baisse. En fin de compte, tout est fait pour uniquement satisfaire le besoin d’un affichage quantitatif et statistique plutôt que qualitatif.

La prime collective d’intéressement (comme les primes individuelles au mérite) s’oppose à la nécessaire augmentation générale des salaires et au maintien du pouvoir d’achat qui se dégrade d’année en année. Car si les prix augmentent régulièrement, la prime ne dure qu’un temps…

Et cerise sur le gâteau, l’intéressement ne sera déclenché que si Universcience réalise des « bénéfices » !

Si Universcience veut rémunérer correctement ses salariés et ses agents, qu’il commence donc par augmenter les salaires au-delà de la hausse des prix, par revaloriser sérieusement la valeur du point. Et pour remplir des objectifs dans une organisation inconnue aujourd’hui, il faudrait aussi attribuer les moyens nécessaires (humains, budgétaires et matériels) permettant de redonner du sens au travail, et aussi maintenir tous les postes et créer les emplois nécessaires.

Ce serait la juste récompense de notre mérite et de nos performances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *