Passé les bornes, y a plus de limites !!!

L’EPPDCSI (dit Universcience) INNOVE !!!

Pendant dix mois, la direction, a confisqué au personnel ses instances représentatives, et elle en a profité pour :
escamoter tous les dossiers chauds,
retarder les négociations des accords, alors que la date d’échéance annoncée est le 31 mars 2011,
laisser se développer les risques psychosociaux,
embaucher quelques personnes en haut de la grille ou hors-grille, avec des salaires et des primes dont les montants restent bien cachés, plutôt que de se préoccuper des intérêts du personnel.
Aujourd’hui pourtant, la direction a subitement besoin des syndicats pour signer un accord lui permettant d’octroyer au personnel un salaire sous forme de chèques-cadeaux.

Pourquoi tant d’empressement ?
Si la direction veut faire un « cadeau » au personnel, elle peut le faire ! Elle peut donner une augmentation de salaire. Elle peut écouter ce que les syndicats proposent pour mener à bien les négociations qu’elle a refusé de démarrer avant décembre. Et si la direction veut nous faire des cadeaux minables sous forme de chèques-cadeaux, elle n’a pas besoin de la signature d’un syndicat. Sauf que dans ce cas, elle doit assumer la totalité des éventuelles charges à payer. Le souci de partage de la direction apparaît dans toute sa grandeur !

En effet, la direction a tout intérêt à obtenir que les syndicats signent cet accord.
Les syndicats accepteraient alors de valider :
l’absence « d’intéressement » pour l’année 2010,
le remplacement d’une prime de 600 à 800 €, par une prime de 300 € brut,
environ 50 € de moins sur la paie de février 2011, au titre des cotisations salariales,
le versement de la « prime » en chèques-cadeaux utilisables seulement dans certains magasins, dans certains rayons, pour certains produits,
que la somme budgétée pour l’année 2010 ne soit distribués que fin février 2011
La propagande officielle distribuée dans la « lettre » universcience info n° 31 annonce le montant voté au CA du 16 décembre. Qu’elle ose plutôt annoncer les salaires, primes et avantages en nature de la direction. Rien à voir avec les quelques euros que celle-ci distribue à la volée à « ses pauvres ».

Nous demandons que les 600 000 € aujourd’hui budgétés soient versés au personnel, au titre de l’intéressement.

L’EPPDCSI veut innover ? Qu’il commence par négocier sérieusement tous les accords à signer.

3 réflexions au sujet de « Passé les bornes, y a plus de limites !!! »

  1. La société existe pour le bénéfice des hommes, et non les hommes pour le bénéfice de la société. « H. Spencer
    C’est pas gagné !
    Alors il faut résister et lire « Indignez-vous ! » de Stéphane Hessel (un petit livre à 3 euros)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *