Le CHSCT asphyxié

6 réunions du CHSCT convoquées par la  direction en 6 semaines… au lieu de 1 par mois!
Amiante [8 août] : réunion extraordinaire sur la découverte d’amiante dans les plénums des voies pompiers. Le CHSCT inquiet de la présence de poussières amiantées dont il ignore à ce jour l’origine, décide d’une nouvelle expertise sur le risque amiante à la Cité.

Amiante – Grippe A – BSI [28 août] : Le CHSCT a voté :
– POUR l’expertise amiante.
– CONTRE le plan de continuité « économique » sur la grippe A, faute de réponse aux questions sociales : les salariés sont-ils payés si la Cité est fermée ou s’il n’y a pas de transport ? ceux qui travaillent sont-ils payés plus ? dans quelles conditions gardent-ils leurs enfants si les écoles ferment ? mise en place du télétravail ? etc. Le CHSCT a voté qu’une négociation soit ouverte avec les organisations syndicales concernant le volet social du plan et Sud l’a demandée officiellement.
– CONTRE les déménagements de la BSI décidés sans concertation avec les salariés et qui ne résoudront pas les dysfonctionnements d’une réorganisation non aboutie et sans projet.

Rénovation de l’accueil [4 septembre] : 13 mois de grand chantier annoncés… 70 pages de document à analyser en 15 jours pour que le CHSCT puisse jouer tout son rôle concernant la santé, la sécurité et les conditions de travail des salariés, pendant les travaux et après au quotidien.

Stress – Risques psychosociaux [11 septembre] : prévention de ces risques à la Cité et plus particulièrement à la DSTSSI, 1er bilan de la cellule d’écoute psychologique, 2 rapports accablants du médecin sur le stress à la DPAC et à la DRH, les travaux de Nadar (en étude depuis 2007)… Le DRH quitte la salle avant le rapport sur la DPAC.

Grippe A [15 septembre] : le plan de continuité est de nouveau présenté par la direction qui ne tient pas compte de la demande de négociation avec les syndicats.

Rénovation de l’accueil [22 septembre] : consultation du CHSCT sur le plan de rénovation de l’accueil.

Des réunions pour quelle efficacité ?
– L’amiante aurait dû être traitée depuis 1996.
– La grippe A aurait dû être traitée depuis 5 mois, comme demandé par le CHSCT.
– Le projet de rénovation de l’accueil nécessite plus d’informations et de temps d’analyse.
– Les risques psychosociaux auraient dû être pris à bras le corps depuis le décès d’un collègue de la DSTSSI fin 2007.

Comment la direction explique-t-elle cette cavalcade de réunions ?
SUD ne peut tolérer cette stratégie d’asphyxie qui représente une entrave au fonctionnement du CHSCT.
SUD entend alerter, une fois encore, l’inspection du travail.

Dernière minute !  Défaillance d’une nacelle sur Explora, un 7ème CHSCT le 15/9 !

Pour en savoir plus :

Le CHSCT – Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail – a pour mission de contribuer à la protection de la santé (physique et mentale) et de la sécurité de tous les salariés de l’entreprise (donc même des entreprises extérieures).

Le CHSCT analyse les risques professionnels, propose des actions pour améliorer les conditions de travail et veille à l’observation des prescriptions législatives et réglementaires.

Lire le document de l’INRS

Découvrir les fiches pratiques d’un expert CHSCT Gérard Brégier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *