4e travée – le CHSCT nié

Le 21 mai 2008 la direction a présenté au CHSCT la dernière (?) version de la CAE -convention d’aménagement et d’exploitation de la 4ème travée – et a entendu les premières questions du CHSCT.
Lors des CHSCT du 19 juin, puis du 23 et du 1er juillet la direction a répondu aux questions posées le 21 mai, en apportant de nouveaux documents mais en refusant de donner aux représentants du personnel au CHSCT une nouvelle version de la CAE puisque modifiée par nos questions.
C’est grâce à ces premières questions que le CHSCT s’est rendu compte de l’existence:
de nouvelles passerelles au SUD, entre la 4ème travée et les murs d’eau, au-dessus du bâtiment Jules Verne;
– d’un futur bureau d’accueil des groupes DANS les parkings !;
– de repérages amiante cachés au CHSCT (1) ;
Le CHSCT s’est mis en suspension de séance pour écrire sa résolution mais surtout poser de nouvelles questions à la direction : combien d’éléments encore cachés nous restent-ils à découvrir !
Par exemple le CHSCT, qui a toujours dénoncé le risque des cinémas privés de la quatrième travée pour nos cinémas culturels et gratuits, découvre aussi que les cinémas de la Cité doivent disparaitre prochainement… « changement de voilure » dit-on aux salariés à qui on propose de se trouver un autre job !

La direction a délibérement choisi de consulter les représentants du personnel sur des informations partielles en coupant en 3 le projet de rénovation de la Cité :
– cinémas et galerie commerciale dans la 4ème travée ,
– rénovation de l’accueil et du parvis Nord (c’est secret, on ne veut rien nous dire avant septembre),
– rénovation de la médiathèque avec « réduction/suppression » de la médiathèque d’histoire des sciences et du Carrefour numérique. « La nouvelle directrice est partie, le projet est en retard. » Bref, on ne peut rien nous dire non plus, vous y croyez vous ?

Dans un mel du 2 juillet la direction écrit au CHSCT : La « Cité » n’est pas tenue de satisfaire à l’intégralité des demandes d’information ou de production de documents formulées par le CHSCT, mais de lui fournir des informations précises et suffisantes pour lui permettre d’apprécier correctement la portée et la viabilité du projet qui lui est soumis et de donner un avis éclairé.
[Les salariés dans les parkings et ceux des ex-cinémas appprécieront].

Le 8 juillet le CHSCT envoie 5 pages de questions à la direction.
La direction décide alors le même jour, via un mel, de lever unilatéralement la séance du CHSCT (reconnaissant ainsi de facto que la séance commencée le 23 juin n’est pas close).

1-Le désamiantage de la quatrième travée évalué au début du projet à 30 000 euros l’est aujourd’hui à 900 000 euros et 6 mois de travaux. Voir nos archives 2006 expertise amiante
2- Les travaux du tramway auront lieu exactement en même temps que les travaux de la 4ème travée, de 2009 à 2012 : et la direction affirme qu’elle ne sait rien sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *