Grève le 17 juin 2008 !


EN GREVE ET DANS LA RUE MARDI 17 JUIN 2008!
Non à l’allongement de la durée de cotisation !

Les retraites sont attaquées frontalement avec un nouvel allongement de la durée de cotisation (41 annuités) qui aurait pour conséquence de faire encore baisser le niveau des pensions. En effet, alors que plus de six salariés sur dix sont hors emploi au moment de faire valoir leur droit à la retraite et que les jeunes entrent de plus en plus tard sur le marché du travail, personne ne pourra faire le nombre d’annuités nécessaires pour avoir une retraite à taux plein. Et le Medef a d’ailleurs annoncé la couleur en indiquant qu’il veut un passage à 45 annuités de cotisation et faire passer l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans (voire 63,5 ans) !
L’Union syndicale Solidaires revendique le retour aux 37,5 annuités pour tous, public et privé, un départ anticipé pour les travaux pénibles, et le maintien de l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans.

La durée légale du travail attaquée de front !

Le gouvernement veut aussi s’attaquer à une pièce centrale du code du travail. Il veut en finir avec les 35 heures et vider de sa substance la notion même de durée légale du travail en voulant que celle-ci soit fixée entreprise par entreprise. Les employeurs auraient ainsi toute possibilité de faire travailler leurs salariés le temps qu’ils le désireraient sans même payer des heures supplémentaires. Selon l’entreprise, grande ou petite, avec ou sans présence syndicale, le temps de travail serait différent. Ce serait le règne de l’injustice et le développement des inégalités.
Ce même gouvernement renforce le partage inégalitaire de la richesse produite. Il entérine la politique patronale de blocage des salaires et laisse faire l’explosion des rémunérations pour une minuscule minorité et l’accroissement faramineux des dividendes des actionnaires.
Le président de la République et le gouvernement poursuivent implacablement leur projet : démanteler toutes les protections sociales héritées des combats du passé pour imposer au forceps un nouveau modèle social au service des plus riches. Les contre-réformes s’enchaînent malgré le fait que la grande majorité de la population rejette la politique économique et sociale du gouvernement.
Dans cette situation, la réaction des salariés doit être à la hauteur de l’attaque. Il faut se préparer à un conflit majeur. La journée du 17 juin doit en être le prélude !

A la Cité, jeunes et moins jeunes (et nos enfants), sommes évidemment concerné-e-s par ces attaques sur les retraites, menées conjointement par Sarkozy et ses alliés naturels du Medef !
Certains se frottent déjà les mains à l’idée que les accords sur le temps de travail vont s’annuler avec la fusion Cité-Palais de la découverte et se préparent à attaquer les 35 h, les RTT, les repos acquis après de longues négociations ! Il est faux de croire que la Cité paiera des heures sup’ ! Il est vrai de croire que la Cité ne remplace plus les départs en retraite !
Ce qui nous attend c’est travailler plus pour gagner moins !!!

Il faut stopper cette logique de régression sociale permanente !
EN GREVE ET DANS LA RUE MARDI 17 JUIN !
Manifestation Bastille-Richelieu Drouot, départ 14h30, RV Solidaires : Place de la Bastille, côté rue du Faubourg Sant-Antoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *