Contrairement aux Nadariens, ILS NE MANQUENT PAS D’AIR…[tract]

Lors du CHSCT du 16 mai 2008 dont le point 3 à l’ordre du jour portait sur Nadar : Avis sur  » les scénarii relatifs à la faisabilité de réhabilitation du bâtiment Nadar « , les membres du CHSCT ont fait la déclaration suivante : « Les membres du CHSCT refusent de participer à la consultation sur  » les scénarii de faisabilité… ». Cette consultation est contraire au code du travail qui précise que « Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail est consulté avant toute décision d’aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail…. ». Nous quittons la salle et laissons la parole aux organisations syndicales. »

Le Président du CHSCT a ensuite refusé de donner la parole aux représentants syndicaux. Voici donc la déclaration des organisations syndicales SUD-Culture, CFDT, CGT, CFTC qui lui a été envoyée comme dit en séance.

« Les syndicats SUD-Culture, CFDT, CGT, CFTC soutiennent les membres du CHSCT qui ne peuvent pas être consultés sur des scénarii, voire même sur une « philosophie » comme cela l’a été dit aux salariés de Nadar les 29 avril et 14 mai 2008. Nous rappelons que le bâtiment Nadar est non conforme à la législation actuelle en terme de ventilation et d’éclairement, comme cela a été vu par l’expertise Technologia, le médecin du travail et l’inspection du travail en 2007. Une procédure de danger grave et imminent a été initiée par la secrétaire du CHSCT en septembre 2007. Plusieurs accidents du travail ont eu lieu en 2007 [ et 2008] qui ont été causés par des problèmes de ventilation non complètement réglés à ce jour (cheminée d’arrivée d’air prévue pour juin 2008).

« Nous constatons que les réaménagements proposés ont pour but de réorganiser le département en faisant venir à Nadar 6 salariés d’une cellule rattachée au département lors de la dernière réorganisation de mars 2007 et dont aucun n’a à ce jour exprimé le désir de venir à Nadar. Ils ont même très clairement argumenté le contraire (cf réunion DAMI du 14 mai 2008 avec le directeur de la DSTSSI). Ces réaménagements ne traitent donc pas d’une manière globale, les graves dysfonctionnements de ventilation et d’éclairement pour l’ensemble des locaux de travail.

« Si la Direction décidait de laisser les salariés de DAMI dans le bâtiment NADAR, alors l’aménagement qui sera présenté ultérieurement au CHSCT au cours d’une réunion d’information devra régler les problèmes de ventilation et d’éclairement, en les argumentant, tant pour les bureaux que pour les autres lieux.

« Concernant les surfaces techniques, stockages, espaces supports, patios, WC ; … il sera précisé pour chacun de ces espaces leur mode d’utilisation par les salariés du bâtiment.

« Les cheminements d’évacuation de la géode et les voies et issues de secours seront étudiés et présentés.

« Les problèmes actuels (infiltrations d’eau, murs pourris, etc) seront traités et détaillés.

« Les choix retenus pour la ventilation seront explicités et validés par des experts en climatisation.

« Le médecin du travail et l’inspection du travail seront consultés.

« Les conditions de travail des salariés de Nadar pendant toute la durée des travaux seront clairement explicitées, etc…

« Nos organisations syndicales demandent que cesse la consultation des salariés de Nadar sur ces scénarios philosophiques. En revanche, comme ces salariés l’ont toujours exprimé tant à leur direction qu’au CHSCT au cours de plusieurs réunions communes, il est important que leurs demandes concernant leurs conditions de travail soient écoutées et formalisées avant d’entamer tout nouveau projet d’aménagement ».

SUD – CFDT – CGT – CFTC – CNT

Lire aussi « Sick Building syndrom à la Cité des sciences »

[Voir nos archives 2007: http://www.sudculturecsi.fr/chsct2007-nadar-sbs.htm ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *