Menace sur le Palais de la Découverte

Le Conseil de Modernisation des politiques publiques a annoncé la fusion du Palais de la découverte et de la Cité des Sciences et de l’Industrie, avec un calendrier précipité et en suivant une méthode opaque et qui manque de rigueur.
C’est l’identité même du Palais de la découverte qui est menacée : fusionné avec la Cité des Sciences et de l’Industrie sous un même opérateur, dépossédé de ses espaces, sans financement pour sa rénovation, le Palais de la découverte ne sera plus à même d’exercer ses missions qui ont fait son succès jusqu’alors. Menace sur l’identité même du Palais de la découverte.
Depuis 20 ans, la Cité des Sciences et de l’Industrie et le Palais de la découverte coexistent en bonne entente. Leurs statuts différents leur permettent de répondre chacun à des missions spécifiques : pour le Palais, présentation des fondamentaux de la science, de la recherche actuelle et développement de la médiation humaine, et pour la Cité, présentation de la science, dans son actualité et ses avancées. La fusion des deux établissements met en péril la spécificité de chacun. Placés sous une tutelle commune, travaillant déjà en interaction au niveau de leurs conseils d’administration, ces deux établissements risquent de perdre chacun leur propre identité sans que l’on connaisse la teneur exacte du projet global de fusion.

Menace sur les espaces et le lieu d’implantation

Installé depuis son origine dans l’aile ouest du Grand Palais, le Palais de la découverte assure sa mission de vulgarisation scientifique dans un cadre prestigieux, chargé d’histoire auquel visiteurs et employés sont très attachés. Suite à la création, en 2007, de l’EPIC Grand Palais, en charge de la gestion de l’ensemble du bâtiment, un échange de salle a été acté entre le Grand Palais et le Palais de la découverte, ce dernier rétrocédant le salon d’ Honneur au Grand Palais au profit de salles actuellement aménagées en bureaux. L’échange, équitable en termes de surface, ne l’est cependant pas en volume. Or, les activités en physique et chimie requièrent un volume certain indispensable à leurs expériences. Ainsi ce sont les exposés consacrés aux phénomènes nucléaires, à la chimie, aux lois de la mécanique et de la relativité qui sont clairement menacés.

Menace sur l’avenir et la rénovation du Palais de la découverte

Le réagencement des salles entre le Grand Palais et le Palais de la découverte, la réimplantation du plateau de physique chimie et le maintien de ces exposés, nécessitent en effet un financement spécifique dont le Palais de la découverte ne dispose pas actuellement. La nécessité de ce financement s’ajoute à l’absence récurrente de budget dédié exclusivement à la rénovation du bâtiment. Le Palais de la découverte se voyant justement dépossédé de ses espaces dont il ne peut assurer la totale rénovation, cet effort budgétaire supplémentaire constitue une véritable menace.

Soutenu dans sa démarche par : … nombre de grands scientifiques et prix Nobel qui ont trouvé au Palais, pour certains, l’origine de leur vocation, … 26 700 signataires d’une pétition lancée en alerte dès 2004, (), le personnel du Palais de la découverte souhaite attirer l’attention des pouvoirs publics sur la nécessité vitale : … d’un budget de rénovation globale du bâtiment Palais de la découverte ; … du maintien de l’autonomie du Palais de la découverte, de sa spécificité de médiation humaine, de ses locaux nécessaires à l’organisation de démonstrations et expériences.

Sans cette prise de conscience et de décision budgétaire, les efforts constants et répétés du personnel, des différentes directions, des partenaires financiers, pourraient ne plus suffire à la survie du Palais de la découverte.

pour contacter les personnels du Palais de la découverte : sos.palais.free.fr
**************************

Petit rappel : le palais de la Découverte est né en 1937, porté par Jean Perrin, prix Nobel de physique et sous-secrétaire d’État à la Recherche Scientifique du gouvernement du Front Populaire.

Il a pour mission de service public de diffuser la culture scientifique fondamentale (Contrairement à la Cité des sciences plus axée sur la science appliquée) et notamment en accueillant les classes scolaires et parmi elles nombre de classes de banlieue.

Une citation pour vous donner une idée de l’esprit Palais :

« D’autre part, on peut espérer que, dans ce peuple où subsistent d’immenses réserves inutilisées, il se rencontrera parmi les jeunes visiteurs qui n’ont pas été favorisés par une éducation jusqu’ici toujours réservée à un trop petit nombre de privilégiés, des esprits particulièrement aptes à la recherche, auxquels leur vocation se trouvera révélée … Jean Perrin 1937 (à propos du Palais de la découverte) »

Halte au démantèlement de l’ Éducation Populaire !

9 avril 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *