Sick Building Syndrom* à la Cité des sciences

Depuis des mois maintenant les salariés du bâtiment Nadar attendent la fin des travaux qui devraient permettre une meilleure aération de leurs bureaux.

Las ! après des promesses pour décembre, puis mars… le temps des mensonges est venu… un planning est miraculeusement apparu mi-mars 2008, après une question des DP, mais il est déjà faux et ne prend pas en compte les travaux les plus importants demandé par l’expert du CHSCT (construction d’une cheminé extérieure pour prendre l’air plus haut qu’actuellement et réparation du système d’humidification de l’air).

ventilation quasi naturelle ;-)

Depuis novembre 2007 voici (photo) la solution bricolée, mais certainement coûteuse, pour mieux ventiler le bâtiment ; un système de grille remplace un des carreaux de chaque patio (rappellons que Nadar est un bâtiment quasiment sans ouverture hors ces grandes baies donnant sur les deux patios centraux).
Les salariés de Nadar et sous-traitants – enfin ceux qui ont « accepté de leur plein gré » de rester dans le bâtiment – ont donc passé tout l’hiver avec ce système.
Et que croyez vous qu’il arriva ? ils ont passé l’hiver qui à fermer les grilles car il avait trop froid, qui à les ouvrir car il manquait d’air.

Et voilou ! bingo, c’est gagné !
la direction peut être contente. Les salariés de Nadar se battent entre eux, « j’ai froid  » versus « j’étouffe ». Et en prime cette Direction, qui n’a pas budgeté de travaux pendant des années, se paie le luxe pervers de faire croire aux salariés de la DSTSSI que les syndicats critiquent leur travail.

Une étude de réhabilitation du bâtiment vient d’être rendue par un cabinet extérieur : là encore les salariés de Nadar et le CHSCT sont tenus à distance des propositions faites par ce cabinet… peut-être auraient-ils des questions trop pertinentes à poser ? voire même des idées d’améliorations comme ils l’ont toujours fait ces derniers mois.

Et pendant ce temps là c’est toute la climatisation de la CSI qui est à revoir car mal entretenue pendant des années. Une panne a duré 3 semaines aux locaux sociaux, 3 semaines d’évacuation, pas d’ apport d’air neuf… pour découvrir que « les concentrations en flore totale bactérienne sont très élevées et supérieures à 1000 bactéries/m³ dans tous les locaux » sociaux (rapport Veritas 17 mars 2008).

Et comme les vérifications annuelles obligatoires de ventilation ne sont généralement pas faites par la Cité des sciences depuis des années, sauf lorsque l’inspection du Travail l’exige, c’est tous ses locaux que la Cité doit maintenant vérifier.

* SBS – Sick Building Syndrom* = syndrome des bâtiments malsains

[Voir nos archives 2007: De l’air de qualité ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *