22 ans au service de la Cité des sciences

Une grande professionnelle de la Médiathèque, spécialisée en histoire des sciences, détachée d’une collectivité locale il y a 22 ans, vient d’être remerciée.
On lui reproche son âge, son caractère… on lui reconnaît – difficile de les contester tant elles font l’unanimité – ses grandes qualités professionnelles.
Aussitôt la nouvelle parvenue à ses collègues, un débrayage massif et spontané a eu lieu à la médiathèque vendredi 22 février 2008.

Les espaces de la Médiathèque d’histoire des sciences MHS, tout comme le Carrefour Numérique, doivent disparaître d’ici 2010 dans le cadre du projet de rénovation de la Médiathèque : 2800 m² qui disparaissent « pour le bien de la Médiathèque et de ses salariés » a t-on osé nous dire très récemment encore.
Ces 2800 m² perdus c’est exactement la surface de l’espace Condorcet, espace de congrès qui rapporte énormément chaque année à la Cité et qui doit être « donné » à la société Apsys dans le cadre du projet 4ème travée… Mais que va t-on installer dans les 2800 m² de la MHS et du Carrefour Numérique devenus vacants ?

Rappelons que notre autre collègue, détaché de la mairie de Paris il y a 12 ans et récemment aussi remercié par la Cité, très grand professionnel également et caractère bien trempé lui aussi, espère toujours que la Cité qui n’a trouvé personne en interne pour assurer ses fonctions reviendra sur sa décision de mettre un terme à son détachement avant l’été. [Aller vers le tract du 29-10-2007]

L’analyse de ces deux cas, sur lesquels nous reviendrons, éclaire entre autres sur la qualité du dialogue social prôné par les directeurs dans un « tract directorial » imposé aux salariés via l’Intranet. Cela dans le but de stigmatiser les organisations syndicales à travers le CE qui a assigné la direction de la Cité en justice pour un délit d’entrave relatif au dossier de l’aménagement de la 4ème travée.

« […] Les directeurs tiennent à manifester leur indignation devant le recours par le Comité d’entreprise à une procédure pénale qui assigne [le] directeur général de la Cité, devant un tribunal correctionnel. […]Pleinement mobilisés autour du Directeur général […], ils appellent et continueront à contribuer à un dialogue social constructif. […] » Signé des 15 directeurs, délégué, directeurs de programme (19-02-2008).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *